vendredi 22 juillet 2016

Les hautes lumières # 5



Intermittente des vacances, je vous pose un lapin. Je pars, cheveux aux vents, paumes vers le haut, iris étoilées, de nouvelles aventures, de nouvelles rencontres, chercher les "hautes lumières", la brise qui chatouille le bout du nez. Vivre intensément, prendre ce qu'il y a à prendre, maintenant.

(toujours quelques photos programmées, pour ne pas s'ennuyer... venez picorer de temps en temps !)

vendredi 15 juillet 2016

Les hautes lumières # 3



Intermittente des vacances, je vous pose un lapin.
Je pars, cheveux aux vents, paumes vers le haut, iris étoilées, de nouvelles aventures, de nouvelles rencontres, chercher les "hautes lumières", la brise qui chatouille le bout du nez. Vivre intensément, prendre ce qu'il y a à prendre, maintenant.
(toujours quelques photos programmées, pour ne pas s'ennuyer... venez picorer de temps en temps !)

lundi 11 juillet 2016

Les hautes lumières # 1







Intermittente des vacances, je vous pose un lapin. Je pars, cheveux aux vents, paumes vers le haut, iris étoilées, de nouvelles aventures, de nouvelles rencontres, chercher les "hautes lumières", la brise qui chatouille le bout du nez. Vivre intensément, prendre ce qu'il y a à prendre, maintenant.
(toujours quelques photos programmées, pour ne pas s'ennuyer... venez picorer de temps en temps !)

lundi 4 juillet 2016

Eloge du fortuit # 4



"C'est le hasard poétique, les associations détonantes ! on s'abandonne à l'instant qui s'invente, on se laisse faire. Moment de la volupté de l'invention. Je dois faire l'éloge du fortuit."
Macha Makaïeff, Poétique du désastre

lundi 27 juin 2016

Eloge du fortuit # 1


"C'est le hasard poétique, les associations détonantes ! on s'abandonne à l'instant qui s'invente, on se laisse faire. Moment de la volupté de l'invention. Je dois faire l'éloge du fortuit."
Macha Makaïeff, Poétique du désastre

jeudi 23 juin 2016

Errer en hypercouleurs # 2



"L'errance, terme à la fois explicite et vague, est d'ordinaire associée au mouvement, et singulièrement à la marche, à l'idée d'égarement, à la perte de soi-même. Pourtant, le problème principal de l'errance n'est rien d'autre que celui du lieu acceptable."
Alexandre Laumonier, Errance ou la pensée du milieu

lundi 20 juin 2016

Errer en hypercouleurs # 1


"L'errance, terme à la fois explicite et vague, est d'ordinaire associée au mouvement, et singulièrement à la marche, à l'idée d'égarement, à la perte de soi-même. Pourtant, le problème principal de l'errance n'est rien d'autre que celui du lieu acceptable."
Alexandre Laumonier, Errance ou la pensée du milieu

ps : et puis pour la nouvelle zik (à gauche) je vous mets la vidéo en prime, parce que je connais une amie dont l'ami à son frère (etc) qui y danse. C'est ICI.

vendredi 10 juin 2016

Mes nuits # 3


"Savons-nous ce que nous perdrions avec la disparition de la nuit ?"
Luc Gwiazdzinski (géographe)

mercredi 8 juin 2016

Mes nuits # 2



"Savons-nous ce que nous perdrions avec la disparition de la nuit ?"
Luc Gwiazdzinski (géographe)

lundi 6 juin 2016

Mes nuits # 1



"Savons-nous ce que nous perdrions avec la disparition de la nuit ?"
Luc Gwiazdzinski (géographe)