vendredi 26 novembre 2010

Synchronicité #2



Est-ce toi ?
Est-ce toi qui m'appelles ?
M'appelles-tu avec des mots ?
Me dis-tu des mots sans suite ?
Me suis-tu pas à pas ?
Est-ce toi que je suis ?
Te suivrai-je ?
Où te suivrai-je ?
Eugène Savitzkaya, Est

jeudi 25 novembre 2010

Synchronicité #1

"Comment dénigrer le sens ?
Comment exaspérer les mots ?
Comment fuir toute image ?
Comment plonger au cœur du néant vif, et du bonheur ?
Pulvérisons ensemble
Raisons et déraisons."
Jacques Izoard, Poèmes thoraciques

mardi 23 novembre 2010

Cache-cache


"Les abrutis ne voient le beau que dans les belles choses."
Arthur Cravan

lundi 22 novembre 2010

Free d'Hommes


Je suis morte des yeux ! ParisPhoto m'a aveuglé !! De bien belles découvertes (j'ai ajouté des trilliards de photographes dans les liens -à droite- dans les sites photos pro, je partage, si ça vous intéresse !).

vendredi 19 novembre 2010

Amender les rues


"Une certaine part d'inutilité me paraît indispensable à nos vies imparfaites. Si nous en retirions tout ce qui est inutile, l'imperfection elle même disparaîtrait."
Haruki Murakami, Les amants du spoutnik.

jeudi 18 novembre 2010

mercredi 17 novembre 2010

Les oublis gâchés #1 Les robes de princesse


Quand j'étais petite, j'aimais me déguiser. Mon père me fabriquait des ailes en carton parce que je rêvais de voler et ma mère des robes de princesse.
Ces robes, je les ai retrouvées dans un grenier en travaux de la maison de campagne et j'ai voulu en faire quelque chose...
Alors même si les photos ne sont pas très adroites, elles reflètent juste une partie de mon histoire...

jeudi 11 novembre 2010

Surface sensible



La nature en tant que telle n'est pas mon terrain photographique préféré en général, peut-être parce que, pour moi, elle se suffit à elle même. Elle n'a pas besoin de mon point de vue "mécanique".
Mais là, avec ce "passage" artificiel et rectiligne, ... difficile de résister !

lundi 8 novembre 2010

Passages insolubles #3

"Il n'y a pas de rencontre :
Rien que des égarés
Laissant traîner leur désir
N'importe où.
N'importe qui
Laissant son égarement
Désirer quelqu'un."
Fabrice Melquiot

vendredi 5 novembre 2010

Passages insolubles #2

... et le briseur de larmes se mit à chanter vaguement le présent.

mercredi 3 novembre 2010

Passages insolubles #1

"Tout cela est étrange et lointain, et pourtant cela semble familier. Lalla voit devant elle, comme avec les yeux d'un autre, le grand désert où resplendit la lumière. Elle sent sur sa peau le souffle du vent du sud qui élève les nuées de sable."
Le Clézio, Désert