mercredi 30 décembre 2015

Les existences collatérales # 2


"Si tu veux devenir autre chose que ce qui t'es donné d'être, ne fais confiance qu'aux rencontres, dévoue ta fidélité à ce qui est officiellement banni, obstine-toi dans les chemins de l'impossible."
Alain Badiou, Métaphysique du bonheur réel

lundi 28 décembre 2015

Les existences collatérales # 1


"Si tu veux devenir autre chose que ce qui t'es donné d'être, ne fais confiance qu'aux rencontres, dévoue ta fidélité à ce qui est officiellement banni, obstine-toi dans les chemins de l'impossible."
Alain Badiou, Métaphysique du bonheur réel


mercredi 16 décembre 2015

La présence du vide # 2


"Les conteurs n'ont pas imaginé que la Belle au bois dormant se serait éveillée couverte d'une épaisse couche de poussière; ils n'ont pas songé non plus aux sinistres toiles d’araignée qu'au premier mouvement ses cheveux roux auraient déchirées."
Georges Bataille, Documents, article « Poussière »

vendredi 11 décembre 2015

Et demain... # 3


 "Les humains étaient à présent des particules raréfiés qui ne se heurtaient guère. Ils tâtonnaient sans conviction dans leur crépuscule, incapables de faire le tri entre leur propre malheur individuel et le naufrage de la collectivité, comme moi ne voyant plus la différence entre réel et imaginaire, confondant les maux dus aux séquelles de l'antique système capitaliste et les dérives causées par le non-fonctionnement du système non capitaliste."
Antoine Volodine, Des Anges Mineurs


mercredi 9 décembre 2015

Et demain... # 2


 "Les humains étaient à présent des particules raréfiés qui ne se heurtaient guère. Ils tâtonnaient sans conviction dans leur crépuscule, incapables de faire le tri entre leur propre malheur individuel et le naufrage de la collectivité, comme moi ne voyant plus la différence entre réel et imaginaire, confondant les maux dus aux séquelles de l'antique système capitaliste et les dérives causées par le non-fonctionnement du système non capitaliste."
Antoine Volodine, Des Anges Mineurs


lundi 7 décembre 2015

Et demain... # 1


 "Les humains étaient à présent des particules raréfiés qui ne se heurtaient guère. Ils tâtonnaient sans conviction dans leur crépuscule, incapables de faire le tri entre leur propre malheur individuel et le naufrage de la collectivité, comme moi ne voyant plus la différence entre réel et imaginaire, confondant les maux dus aux séquelles de l'antique système capitaliste et les dérives causées par le non-fonctionnement du système non capitaliste."
Antoine Volodine, Des Anges Mineurs


vendredi 4 décembre 2015

Miscellaneous # 3


"Embrasse-moi très fort
Embrasse-moi comme si j'étais le dernier port
juste avant la folie.
Embrasse-moi plus fort
Comme si l'on avait fuit
Comme si l'on avait tord
Comme si c'était fini.
Embrasse-moi bientôt
Embrasse-moi demain
Parle-moi sans les mots
Dis-le avec les mains.
Embrasse-moi comme si
A s'embrasser si fort
On se sauvait la vie."
Louis Ville, Embrasse-moi


mercredi 2 décembre 2015

Miscellaneous # 2


"Embrasse-moi très fort
Embrasse-moi comme si j'étais le dernier port
juste avant la folie.
Embrasse-moi plus fort
Comme si l'on avait fuit
Comme si l'on avait tord
Comme si c'était fini.
Embrasse-moi bientôt
Embrasse-moi demain
Parle-moi sans les mots
Dis-le avec les mains.
Embrasse-moi comme si
A s'embrasser si fort
On se sauvait la vie."
Louis Ville, Embrasse-moi


lundi 30 novembre 2015

Miscellaneous # 1


"Embrasse-moi très fort
Embrasse-moi comme si j'étais le dernier port
juste avant la folie.
Embrasse-moi plus fort
Comme si l'on avait fuit
Comme si l'on avait tord
Comme si c'était fini.
Embrasse-moi bientôt
Embrasse-moi demain
Parle-moi sans les mots
Dis-le avec les mains.
Embrasse-moi comme si
A s'embrasser si fort
On se sauvait la vie."
Louis Ville, Embrasse-moi


vendredi 20 novembre 2015

Aujourd'hui, les matins opaques # 3


"- Pfff ! Ces horizons... ça se bouche d'un rien. C'est pas une panne bien grave, mais c'est toujours ennuyeux... Et croyez-moi, j'en ai rafistolé des horizons. Et bien le plus courant, c'est l'horizon bouché. Le plus délicat, c"est de remplacer le point de fuite. Cela nécessite un réglage parfait... un doigté sûr et précis.
- Un point de fuite ?
- Oui, le point d'où partent les lignes de fuite !... Et un point de fuite mal réglé, ce sont des ennuis... en perspective."
Marc-Antoine Mathieu, Julius Corentin Acquefacques, La 2,333ème dimension

vendredi 13 novembre 2015

Les nuits qui scintillent à la lune # 3



Un soir, sur une plage de l'Océan Indien, le sable volcanique avait donné rendez-vous à la pleine lune, et je fus prise d'une irrésistible envie de plonger mes doigts dans l'obscurité scintillante.

mercredi 11 novembre 2015

Les nuits qui scintillent à la lune # 2



Un soir, sur une plage de l'Océan Indien, le sable volcanique avait donné rendez-vous à la pleine lune, et je fus prise d'une irrésistible envie de plonger mes doigts dans l'obscurité scintillante.

lundi 9 novembre 2015

Les nuits qui scintillent à la lune # 1


Un soir, sur une plage de l'Océan Indien, le sable volcanique avait donné rendez-vous à la pleine lune, et je fus prise d'une irrésistible envie de plonger mes doigts dans l'obscurité scintillante.

vendredi 23 octobre 2015

Anastylose


"Vous avez quitté votre rêve, vous vous êtes perdu et vous voulez savoir comment faire pour y retourner... je sais, je connais la musique.
- Bon, quel était votre rêve ?
- Eh bien, je me réveillais dans mon lit et... il n'y avait plus de plafond... et alors...
- Je me doute que vous n'avez plus de plafond ! Ici, il n'y a de plafond nulle part ! Ce sont les rêves sans plafond ici !"
Marc-Antoine Mathieu, Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves - Le processus

jeudi 15 octobre 2015

Everything's ok !* # 1



* tout va bien ! Photo making off de"Toys story # 1" : l'après séance photo.

vendredi 9 octobre 2015

Remembering # 3


"Rien ne distingue les souvenirs des autres moments : ce n’est que plus tard qu’ils se font reconnaître, à leurs cicatrices."
Chris Marker, La jetée

lundi 5 octobre 2015

Remembering # 1



 "Je flotte au loin dans ta mémoire. Et si tes neurones forment des archipels, je suis logé dans un repli rocheux de l'un d'eux. Tu ne me retrouveras pas"
Olivier Cadiot, Providence

jeudi 24 septembre 2015

Point de vue # 2


S'autoriser l'étrangeté avec la banalité

lundi 14 septembre 2015

Je m'aventure sur les terrains du hasard # 1


 "Qui suis-je ? Tout ne reviendrait-il pas à savoir qui je hante ?"
André Breton, Nadja


lundi 7 septembre 2015

Les souvenirs imaginaires # 1

 
"Je me colore : je choisis le rose ancienne n°57, pas assez couleur chair, très bien, j'ai tout un catalogue, je me marbre légèrement, je choisis une carnation Titien mal photocopié. Je m'enroule dans une tapisserie, comme un drap plissé sur lequel on projette un film en plein air, je me drape de rivière, ou d'une toile de nymphéa à taille du ruisseau, une tapisserie couleur gué. Je suis ton su ton."
Olivier Cadiot, Un mage en été